• Obligation vaccinale, les assistantes maternelles sont-elles concernées ?

Obligation vaccinale, les assistantes maternelles sont-elles concernées ?

Obligation vaccinale, les assistantes maternelles sont-elles concernées ?

La loi sur l’extension de l’obligation vaccinale à 11 vaccins est entrée en vigueur le 2 janvier 2018. Tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront avoir reçu 11 vaccins et non plus 3 pour pouvoir être admis en collectivité.

Si l’inscription à la crèche et dans les établissements scolaires sera impossible en cas de non-respect de cette obligation qu'en est-il de l'accueil individuel auprès des assistantes maternelles ?

Obligation vaccinale : la loi est passée !

La loi sur l’extension de l’obligation vaccinale à 11 vaccins est entrée en vigueur le 2 janvier 2018. Cela signifie que tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront avoir reçu 11 vaccins et non plus 3 pour pouvoir être admis en collectivité.

Hier encore étaient obligatoires les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Depuis le 2 janvier 2018, ceux qui n’était que recommandés sont désormais obligatoires à savoir ceux contre la coqueluche, l’hépatite B, l'Haemophilus influenzae de type b, le pneumocoque, le méningocoque de type c et les virus de la rougeole, des oreillons et de la rubéole (ROR).

Le Ministère des Solidarités et de la Santé avec à sa tête la Ministre Agnès Buzyn a multiplié les formes de communication afin de transmettre le plus d’informations possibles sur ces nouvelles dispositions. Il n’en reste pas moins que les principaux rapporteurs restent les professionnels de santé (médecins généralistes, médecins de PMI, pédiatres, sages-femmes, infirmiers) qui continuent d’apporter réponses et conseils à des parents souvent dubitatifs et méfiants face à cette forte augmentation du nombre de vaccins obligatoires : quasiment multiplié par 4 !

Les assistantes maternelles sur le même plan que les crèches

Les professionnels de la petite enfance sont également pris en compte dans leur rôle d’accueil de la petite enfance. Afin de lever toute ambiguïté concernant l’accueil individuel, la Ministre a été interrogée en marge d’une conférence de presse. Agnès Buzyn a ainsi confirmé que les assistantes maternelles rentrent dans le même cadre que les établissements d’accueil du jeune enfant et sont soumises aux mêmes règles. Elles peuvent donc refuser d’accueillir un enfant non vacciné (dans le cadre des vaccins obligatoires, selon son âge et hors des contre-indications médicales).

Des documents pédagogiques pour répondre aux questions des parents sur l'obligation vaccinale seront prochainement transmis aux professionnels de la petite enfance.

Remonter