• «devoirs faits» ou la problématique des devoirs à la maison

«devoirs faits» ou la problématique des devoirs à la maison

«devoirs faits» ou la problématique des devoirs à la maison

S’il y a bien une expression qui nous a choqué la première fois que nous l’avons entendue, c’est la notion d’Orphelins de 16 heures. Associer l’abandon, la solitude, la tristesse aux élèves qui rentrent de l’école seuls a de quoi faire réfléchir et surtout culpabiliser les parents qui travaillent et n’ont pas d’autres solutions de garde. La nouvelle mesure initiée aujourd’hui par le gouvernement « devoirs faits » outre une appellation beaucoup plus positive, a pour vocation de réduire l’inégalité des enfants face au travail personnel. Alors, quelles solutions pour les devoirs à la maison ?

1-Devoirs faits : la nouvelle mesure du gouvernement

Partant du constat que les inégalités scolaires se creusent en dehors de la classe, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, dévoile aujourd’hui son plan «devoirs faits» pour les collégiens.

La mesure consiste à proposer 1 heure d’accompagnement aux devoirs par jour à chaque collégien qui en fait la demande.

Ces accompagnements sont effectués par les enseignants eux-mêmes, les CPE (Conseillers Principaux d’Education) ou des membres des équipes de direction des collèges. Ils sont proposés dans TOUS les collèges de France et commencent à se déployer dès le 6 novembre : date de retour des vacances de la Toussaint.

L’inscription se fait sur la base du volontariat et en fonction de la situation de chaque enfant car tous n’ont pas les mêmes besoins en termes d’accompagnement pour les devoirs à faire à la maison.

2- En primaire : les devoirs souvent faits chez la nounou

Comparativement à d’autres pays d’Europe, la garde d’enfants par des professionnels extérieurs à la famille est plutôt bien développée en France et grand nombre d’élèves du primaire continuent d’être gardés par des assistantes maternelles à la sortie de l’école. Ne serait-ce que parce que la nounou garde aussi un plus petit frère ou une plus petite sœur.

Les devoirs sont donc faits chez la nounou après le goûter, mais dans des conditions très diverses selon le contexte de la garde d’enfants : y-a-t-il d’autres enfants ? de quel âge ? l’assistante maternelle n’est pas une institutrice : elle va donc tout au plus veiller à ce que les devoirs soient faits et parfois aider, comme elle le ferait pour ses propres enfants.

3- Au collège : des baby-sitters pour accompagner les sorties d’école

Au niveau du collège, la garde par une nounou se raréfie un peu plus et bon nombre d’enfants – par ailleurs en demande d’autonomie – rentrent seuls à la maison et doivent s’auto-discipliner pour faire leurs devoirs. Les situations étant là encore très fluctuantes, bon nombre de parents font appel à des baby-sitters, souvent de jeunes étudiants – pour faire faire les devoirs de leurs collégiens d’ados. 

4- Quelques profils de baby-sitters disponibles pour les sorties d'école

Remonter