travail-horaires-decales

Les chiffres du travail en horaires décalés

travail-horaires-decales
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Travail tard le soir, tôt le matin, la nuit, le samedi et le dimanche… Les salariés français sont de plus en plus concernés par des horaires de travail décalés, selon les récentes étude du Ministère du Travail et de l’INSEE.

 

Quatre créneaux de travail en horaires décalés

La dernière étude de la Dares publiée en 2009 indique déjà que 43,6 % des salariés sont soumis à au moins un horaire de travail décalé, c’est-à-dire :
• le soir (entre 20h et minuit),
• la nuit (entre minuit et 5h),
• le samedi
• ou le dimanche,

Depuis plus de 10 ans, les conditions de travail n’ont fait qu’augmenter les amplitudes horaires et les astreintes professionnelles.

 

Travail en horaires décalés : définitions

Les horaires de travail décalés s’opposent aux horaires en journées standardisées, c’est à dire le matin et l’après midi, du lundi au vendredi. Le travail en horaires décalés correspond donc au fait de travailler, en totalité ou en partie, le soir, la nuit, ou le week-end, que ce soit sur le lieu de travail ou à son domicile.
Ces horaires sont très habituels dans certaines professions afin d’assurer la vie sociale, la sécurité ou les services de soins. Cela concerne aussi le travail dans les commerces ou la restauration.

Répartition du nombre de salariés travaillant en horaires décalés selon la dernière étude de l’Insee.

• Travail le samedi : 39 %
• Travail le soir : 26 %
• Travail le dimanche : 21 %
• Travail la nuit : 9 %
• Horaires alternés (2×8, 3×8, équipes, etc..) : 6%
• Horaires variables d’une semaine à l’autre : 21%

insee-duree-et-conditions-de-travail-2019

Le travail du samedi reste le plus fréquent

Parmi les horaires décalés, le travail du samedi concerne plus de 8 millions de personnes. Sur une période de quatre semaines, deux personnes sur cinq ont travaillé au moins une fois le samedi, une sur cinq le dimanche, une sur quatre le soir et une sur dix la nuit.
Parmi les salariés, les employés sont plus concernés par le travail le samedi et le dimanche, les ouvriers par le travail la nuit et les horaires alternés et les cadres par le travail le soir. Les non salariés sont plus souvent concernés que les salariés par le travail le soir, le week end et les horaires variables.

Qui sont les salariés les plus soumis aux horaires décalés ?

Les métiers à prédominance féminine :
• Les infirmières
• Les aides-soignantes
• Les sages-femmes
• Les caissières
• Les vendeuses
• Les aides à domicile
• Les aides ménagères
• Les agents d’entretien

Les métiers à prédominance masculine :
• Les policiers
• Les militaires
• Les pompiers
• Les conducteurs de véhicules
• Les agents de gardiennage
• Les bouchers
• Les boulangers
• Les charcutiers
• Les cuisiniers

 

Horaires décalés et garde d’enfants

La tendance générale des horaires de travail de plus en plus fractionnés et irréguliers des salariés parents de jeunes enfants, se répercute assez naturellement sur les assistantes maternelles et leurs horaires de garde. Aucune étude ne permet de comptabiliser le nombre d’assistantes maternelles impactées, mais les témoignages montrent une réelle adaptation des professionnelles de la garde d’enfants aux horaires décalés des parents employeurs. La multiplication de contrats en horaires décalés génère une amplitude horaire de garde d’enfant élargie qui peut parfois aller de 5h00 du matin à 20h00 voire 22h00 le soir ainsi que des gardes de nuit … en tenant compte toutefois des obligations réglementaires.

Défiler vers le haut

connexion

Connectez-vous pour accéder à votre espace personnel sur NounouDécalée.

inscription gratuite !

  • VOUS ÊTES PARENTS
  • VOUS ÊTES UNE NOUNOU

mot de passe oublié ?

inscription gratuite !

  • VOUS ÊTES UNE NOUNOU
  • VOUS ÊTES PARENTS