• La toilette de bébé

La toilette de bébé

La toilette de bébé

La toilette de bébé est un moment important tant pour son bien être que pour la relation qu'elle tisse entre l'adulte et l'enfant. La toilette de bébé comporte plusieurs actes. Bien-sûr, il s'agit de laver le bébé, de changer les couches, mais aussi, et c'est moins attendu, de le masser. Et oui, la toilette fait aussi partie des moments de plaisir et d'échange pour le bébé.

Sommaire :
Pourquoi la toilette de bébé est-elle importante ?

Etape 1 : Laver le bébé

  • Le bain du bébé
  • Les oreilles et le nez
  • Les cheveux
  • Le nombril
  • Les ongles
  • Les organes génitaux


Etape 2 : Changer le bébé

  • La toilette des fesses
  • Les couches culottes
  • Quand ne pas ou ne plus changer le bébé ?


Etape 3 : Masser le bébé

  • Comment faire ?

Pourquoi la toilette de bébé est-elle importante ?

Lorsque le bébé naît, son développement n’est pas encore terminé : le système nerveux se perfectionne, de même que le système immunitaire (le système immunitaire orchestre notre défense contre une série d’agresseurs tels que les microbes, les virus, les parasites, les champignons…).

Pour armer votre bébé, sans vous en rendre compte, vous lui donnez durant votre grossesse toute une série anticorps. Avec l’allaitement, c’est encore d’autres anticorps que vous lui transmettez.

Ces cadeaux sont particulièrement précieux ! En effet, au début de sa vie, l’enfant n’est pas capable d’assurer seul ses défenses. Pendant les premiers mois, il utilise les anticorps transmis par sa mère tout en commençant à fabriquer les siens et il est relativement sensible aux infections ;

Il est donc important de le préserver des microbes : en évitant les microbes dans son alimentation, par exemple. Mais aussi en lui prodiguant une hygiène correcte.

Bon à savoir :
Laver un bébé, ça veut dire :

  • Nettoyer ses fesses lors de chaque change
  • Le baigner régulièrement

Etape 1 de la toilette de bébé : laver le bébé

Le bain du bébé

Si vous avez donné le bain à la maternité, vous êtes rodée, même si vos mouvements ne sont pas encore très sûrs ! Si le premier bain se passe à la maison, pas de panique : pensez aux milliers de mamans qui ont vécu cette situation et s’en sont tirées.

Les choses à ne pas faire :

  • Chercher désespérément le savon quand le bébé est nu.
  • Se débattre avec un bébé hurlant de faim
  • Laisser s’échapper le bébé tout glissant de savon
  • Plonger le bébé dans un bain brûlant ou glacé.
  • Abandonner le bébé pour répondre au téléphone
  • Parcourir tout l’appartement avec le bébé mouillé à la recherche d’une serviette

Les choses à faire :

  • Tout préparer avant le bain pour avoir tout à portée de main
  • S’assurer que bébé est disposé à prendre son bain
  • S’assurer de la bonne température de l’eau et de la pièce
  • Ne JAMAIS laisser un bébé seul dans le bain

A quel moment ?

Pour le bain, choisissez un moment de détente (pour vous comme pour le bébé) et variez selon les circonstances : un soir, toute la famille peut y assister, le lendemain, vous donnez le bain en tête à tête durant la journée. Avant ou après le repas ? Cela dépend de votre bébé. Vous le connaissez mieux que personne !

Un brin d’organisation…

Prévoyez un coin « spécial pour le bain » dans une pièce chauffée à 20-22°C. Vous y disposez :

  • Une petite baignoire
  • Une surface avec un matelas à langer
  • Un espace pour disposer le matériel nécessaire
  • Préparez le matériel à utiliser avant et après le bain et gardez-le à portée de main
  • Versez l’eau dans la baignoire à bonne température, soit 37°C : les thermomètres spéciaux pour le bain de bébé indiquent automatiquement la température idéale

Faites les choses dans l’ordre, mais avec plaisir :

  • Placez votre bébé sur le matelas à langer
  • Déshabillez-le
  • Mouillez-le
  • Savonnez-le – pourquoi pas à mains nues – en prenant le temps et le plaisir de le caresser, de le masser.
  • D’une main, soutenez-lui la tête pour le mettre dans le bain
  • Rincez-le doucement, en prenant l’eau avec les mains


Vous pouvez sortir le bébé du bain et l’essuyer.

Si certains bébés adorent la sensation de l’eau, pour d’autres les premiers bains sont un peu difficiles. Dans ce cas, un peu de patience : ils finiront par s’y plaire et se détendre.

Bon à savoir :
Lorsque votre bébé grandit, donnez-lui plutôt le bain le soir : l’eau chaude favorise la détente et présage une bonne nuit

Chouette, le grand bain !

Vous pouvez glisser votre bébé pendant quelques minutes dans le bain de ses frères et sœurs, mais sous votre «haute surveillance ». De la même manière, pourquoi ne pas lui faire partager celui de son papa ou le vôtre ? En grandissant, votre bébé appréciera de se retrouver dans le grand bain qu’il considérera comme un nouvel espace de jeu.

Bon à savoir :
Quel que soit son âge, ne laissez jamais un enfant seul dans le bain, même pour quelques secondes ! Oubliez le téléphone et la sonnette de la porte !


Attention : le bain n’est pas sans risques :


Il y a les brûlures

  • Remplissez la baignoire avant d’y mettre l’enfant
  • Vérifiez la température de l’eau à l’aide d’un thermomètre ; votre peau est moins sensible que celle de votre bébé et ne vous donnera pas la bonne indication


Il y a l’asphyxie

  • Faites contrôler votre chauffe-eau
  • Laissez la porte de la salle de bains au moins entrouverte


Il y a les noyades

  • Mettez peu d’eau dans la baignoire : un enfant pourrait se noyer dans une dizaine de centimètres d’eau
  • Ne laissez votre enfant seul sous aucun prétexte !

A lire égalementle bain, un merveilleux moment pour bébé de notre consultante périnatal, Alexandra Gorski

Les oreilles et le nez

Pas de zèle pour ces petits trous ! ne les nettoyez donc pas outre mesure : cela est désagréable sans être nécessaire pour autant ! est-ce que vous faites le nettoyage de vos oreilles tous les jours ? C’est pareil pour votre bébé ! Ne nettoyez le nez que si vous voyez des sécrétions (de la même manière que vous vous moucheriez si c’était vous). S’il est obstrué, utilisez le sérum physiologique. Pour les oreilles, n’enlevez pas le cérumen qui apparaît à la sortie du conduit auditif. L’intérieur du conduit est « entrée interdite ». Si vous en faites plus, vous pouvez former des bouchons.

Les cheveux

Un bébé transpire et des sécrétions sont responsables de la formation de croûtes. Il est donc utile de lui laver les cheveux tous les jours au savon ou avec un shampooing doux spécial pour bébé (qui ne pique pas les yeux). Ne vous laissez pas impressionner par la fontanelle lorsque vous frictionnez un peu le crâne : la peau qui la recouvre est très solide. Pour lui rincer la tête, faites couler le doux filet d’eau d’une bouteille : ce sera moins effrayant pour bébé que le jet de la douche. Ou alors, utilisez tout simplement un gant de toilette.

Dès son plus jeune âge, vous pouvez en outre lui apprendre à mettre l’arrière de la tête et les oreilles dans l’eau : une main passée sous sa nuque, l’autre sous ses fesses, glissez-le dans l’eau. S’il crie, c’est qu’il est surpris : réagissez par la douceur, rassurez-le, parlez-lui, fredonnez-lui une petite mélodie. Vous le verrez vite heureux comme un poisson dans l’eau !

Le nombril :

Même après la chute du cordon, dans les premiers temps, il est important de continuer à nettoyer le nombril, avec de l’alcool à 60°C. Le principal est que cette zone soit sèche le plus souvent possible.

Les ongles :

Avez-vous déjà remarqué la petite taille et la finesse de ses ongles ? Il est très délicat de les couper, même avec de petits ciseaux à bouts ronds. N’abusez pas et ne commencez à couper que lorsque bébé aura 10 jours de vie, pas avant. Et seulement si cela s’avère nécessaire. Pour ce faire, choisissez un moment où le bébé est détendu et si vous n’en trouvez pas, faites-le quand il dort !

Bon à savoir :
Si vous coupez trop cour, ce qui arrive rapidement, votre bébé aura mal. Préférez donc couper moins et plus souvent.

Les organes génitaux

Partez à la chasse aux plis ! En effet, les organes génitaux se nettoient dans tous les plis, avec de l’eau et du savon ou un bien un coton d’ouate imbibé de lait de toilette ou encore une lingette.

Rappelez-vous : ne décalottez pas intempestivement votre petit garçon, faites-le doucement et cessez dès qu’il y a une résistance.

Etape 2 : Changer le bébé

En début de vie, le change du bébé peut presque se faire quelques minutes après la fin du repas : le bébé allaité termine volontiers la tétée en éliminant ses selles. Bien sûr, si votre bébé régurgite après le repas, dès que vous le touchez, trouvez un meilleur moment pour le changer : dans ce cas, attendez un peu que le processus de digestion soit un peu plus avancé.

Plus tard, lorsque l’alimentation sera diversifiée et lorsqu’il dormira moins, le change s’effectuera en fonction des habitudes ou de l’inconfort du bébé.

Et puis, vous pouvez compter sur lui pour vous faire savoir de manière efficace qu’il désire être changé !

La toilette des fesses

De l’eau, un gel lavant ou un lait de toilette à base d’huile d’amande douce et de lanoline et un brin de tendresse. Pensez aussi aux lingettes imprégnées spécialement conçues pour les bébés, comme par exemple les  lingettes huggies.

Bon à savoir :

  • La toilette se fait d’avant en arrière pour ne pas ramener les microbes de la région anale vers le sexe
  • Ne ratez aucun pli : chacun sera nettoyé, rincé et séché.

Les couches culottes

Voilà un grand progrès qu’auraient sans aucun doute apprécié nos grand-mères ! Faciles à manipuler, pratiques, de taille adaptée, de forme confortable, elles sont relativement bien tolérées par les fesses des bébés

Bon à savoir :
Les nourrissons ont vite de allergies. Si vous percevez des petits boutons sur les fesses de votre bébé, ce n’est peut-être pas seulement parce qu’il est resté mouillé trop longtemps. Pensez à essayer d’autres marques de couches culottes.
Beaucoup de marques se valent : cherchez celle qui convient le mieux à votre portefeuille et à la peau et au confort de votre bébé.

Quand ne pas ou ne plus changer le bébé ?

Lorsque ses petites fesses sont un peu irritées, il est bon de les laisser un peut à l’air. Malheureusement, c’et un conseil difficile à appliquer au quotidien, à moins que vous ne soyez en congé et qu’il fasse 25°C dehors !

Pas de zèle et pas de fausses économies : n’essayez pas d’apprendre à votre enfant à être propre avant qu’il ne soit physiquement capable de le faire.

L’enfant n’est neurologiquement pas prêt à apprendre à retenir ses selles et ses urines que vers 21 mois et seulement pendant la journée. Il n’y a donc aucune raison de supprimer les couches avant cet âge. Après ça, chaque enfant deviendra propre à son rythme…

Pour la nuit, l’apprentissage est plus long encore ! couchez votre « grand » sans couche quand il a fait ses preuves, quand il n’a pas mouillé ses couches plusieurs nuits de suite.

Etape 3 : Masser le bébé :

Bien avant de naître, le bébé reçoit indirectement les caresses faites au ventre de la maman. Il en redemande et de plus belle après sa naissance. Massage-câlin, massage-détente, massage-plaisi, massage-rencontre, à chacun sa formule. Les massages peuvent démarrer un moins après la naissance. Ils peuvent se faire le matin ou le soir, avant ou après le bain, mais jamais lorsque le bébé a sommeil ou qu’il vient de manger, sinon il risquerait de régurgiter.

Bon à savoir :
Si le massage est un moment de détente pour votre bébé, il doit l’être aussi pour vous. Haro sur le stress ! il est indispensable d’être parfaitement détendue pour masser le bébé.

Comment faire ?

  • Installez le bébé dans un pièce bien chauffée : il ne doit pas prendre froid.
  • Étendez-le tout nu sur une surface douillette. Pourquoi pas sur vos genoux
  • Enduisez vos mains d’huile sèche ou de lait de massage (évitez les crèmes grasses et donnez la préférence aux produits spécifiques pour bébé, sans parfum)
  • Faites glisser vos doigts sur son corps. D’abord le thorax puis les bras, le ventre, les jambes et enfin le dos. Avec douceur. Si votre bébé est énervé, mieux vaut commencer par ses jambes et poursuivre par son thorax et son ventre : c'est très stimulant. Terminez par son dos, super-relaxant, mais ne massez jamais sa colonne vertébrale.
  • Durée du massage : quelques minutes les premières semaines, puis une demi-heure si vous le souhaitez.

Il agite les bras et les jambes ? Il glousse de plaisir ? Pari gagné ! vos mains sont géniales et son bien-être est complet !

Vous l'aurez compris, la toilette de bébé recouvre plusieurs aspects. Il faut acquérir certains gestes qui vous deviendront vite familiers. Mais n'oubliez pas qu'il s'agit aussi d'un moment d'échange avec votre bébé qui participe à la construction de votre relation. Tendresse et bienveillance doivent constamment vous animer.

Remonter